Divers

Comment contrôler l’efficacité des actions énergétiques

183 pays à travers le monde ont approuvé le protocole de Kyoto. L’accord stipule qu’à partir de 2050, les pays développés seront contraints de mettre en œuvre la répartition des émissions de gaz à effet de serre. Par conséquent, comme preuve de cette initiative, la mise en œuvre de stratégies d’économie d’énergie conduit déjà à bien contrôler l’efficacité des actions énergétiques.

La clé de l’efficacité énergétique

Lorsque la consommation d’énergie diminue, son utilisation est déjà maîtrisée. C’est le défi que chacun doit relever pour maîtriser sa consommation d’énergie par rapport à l’énergie produite.

Quand on examine le taux de consommation d’énergie en France, on constate qu’au moins 42 % proviennent de divers bâtiments et logements. 32 % est l’énergie consommée par le secteur des transports. Et enfin, les entreprises consomment 21 % de l’énergie.

Par conséquent, le moyen le plus rapide d’améliorer l’efficacité énergétique vient de tous les bâtiments et logements.

Les taux de consommation d’énergie doivent être mesurés

En 2011, afin de trouver une solution définitive, le gouvernement français a mis en place un plan d’efficacité énergétique avec l’Agence de l’environnement de la maîtrise de l’énergie (Ademe). Ce plan comprend 27 lignes clés pour bien gérer l’énergie.

Cette stratégie est divisée en trois sections distinctes en fonction des priorités.

Premièrement, les ménages devraient réduire leur consommation d’énergie. Les bâtiments qui consomment trop d’énergie sont une priorité absolue. Le but est de leur rappeler leur rôle dans l’environnement.

Ensuite, on encourage les entreprises, grandes et petites, à participer à des projets d’économie d’énergie. Il existe également un besoin de concurrence entre les entreprises pour créer des conventions réussis qui incluent des financements à la fois intéressants et attractifs.

Enfin, l’État s’engage à respecter et à assumer directement la responsabilité sur la démarche de transition énergétique. L’une des principales responsabilités de l’État est l’intégration progressive de l’énergie et de l’environnement dans la gestion générale de la population. Parmi ces améliorations figure l’ajustement de l’éclairage public pour répondre à la conservation de l’énergie.

Réduire la consommation d’énergie dans les bâtiments

Ce plan est divisé en deux solutions : technique passive et technique active.

La technique passive

Cette solution sera appliquée dès la construction du bâtiment. Le but est la conformité aux exigences d’obtenir plus de gain énergétique. Ceci est fait pour garantir l’efficacité énergétique.

Le bâtiment doit être bien orienté pour obtenir autant d’énergie naturelle que possible. De plus, l’air naturel doit être incorporé en toute liberté dans le bâtiment. Le système de ventilation à l’intérieur du bâtiment doit être innové pour gagner au moins 50 % de la consommation énergétique. Le bâtiment doit être équipé d’appareils de chauffage qui économisent plus d’énergie. Le bâtiment doit également utiliser des appareils électriques qui ne consomment pas trop d’énergie comme l’utilisation de lampes LED

Les techniques actives

Avec les progrès de la technologie, il est même possible d’utiliser un appareil pour identifier les endroits du bâtiment qui gaspillent de l’énergie. Cette technologie permet à chacun d’opter pour un logiciel bilan énergétique très efficace. Ceci est fait pour identifier rapidement les mesures nécessaires à prendre pour économiser l’énergie.

Vous pourriez également aimer...